Roman graphique à la croisée du reportage et de l’autofiction, Nous n’irons pas voir Auschwitz est la première bande dessinée de Jérémie Dres.

Désorienté par la mort de sa grand-mère, l'auteur décide de se rendre sur ses traces, en Pologne, en compagnie de son grand frère. À l'inverse de sa famille, profondément marquée par la Shoah et les pogroms qui ont suivi la Seconde Guerre Mondiale, ce jeune parisien est curieux de voir, de comprendre : c'est quoi être juif et polonais aujourd'hui ? Et que penser du renouveau de la langue et de la culture yiddish en Pologne ?
Non, ils n'iront pas voir Auschwitz, «cinq années d'anéantissement pour plus de mille ans d'histoire du peuple juif». Ils iront plutôt à Zelechow, le village de leur grand-père, à Varsovie où est née leur grand-mère ou encore à Cracovie qui abrite le plus grand festival de culture juive d'Europe. Le temps d'une semaine, ils découvrent une Pologne contrastée, toujours tiraillée par son passé. L'auteur et son frère échangent avec des rabbins progressistes et orthodoxes, les membres d'une vieille association juive et des jeunes artistes branchés. Portés par leur instinct et le souvenir des anecdotes de leur grand-mère, ils retrouvent aussi des morceaux de leur histoire personnelle.
De ce voyage intimiste, entre reportage et quête identitaire, se dégagent un profond optimisme et une fureur de vivre. Le contraire de l'oubli.

Préface de Jean-Yves Potel (historien) • Couverture quadri / Intérieur noir • 208 pages / 170x240 mm

Built with Indexhibit